Séjour dans le Bordelais, de châteaux en abbayes

Séjour culturel en région bordelaise avec guide conférencier.


En région bordelaise, des échappées belles dessinent quelques péripéties de l'histoire de France : le château royal de Cazeneuve, ancienne propriété des rois de Navarre dans lequel Henri IV assigna à résidence la reine Margot ; le château-forteresse de Villandraut où demeurait le premier pape d'Avignon, Clément V, lors des séjours dans sa Guyenne natale. De nobles maisons évoquent également les arts et les lettres : à La Brède, c'est le château natal de Montesquieu qui y rédigea De l'esprit des lois, et à Malromé un autre château fut pour Toulouse-Lautrec une résidence du bonheur aux côtés de sa mère. Le Bordelais dispense d'autres enchantements au travers de ses nombreuses abbayes, telle l'abbaye de La Sauve-Majeure, havre de paix dans un paradis de verdure, ou Blasimon nichée au fond d'un vallon. L'ancienne Guyenne anglaise, aux origines de la Guerre de Cent ans, territoire hérité par Henri Plantagenêt grâce à son mariage avec Aliénor d'Aquitaine, saura vous ménager de belles découvertes.




Exemple de programme


Jour 1 : Train Paris / Bordeaux, château de La Brède

Le matin, départ en train TGV en direction de Bordeaux. Arrivée en fin de matinée. Déjeuner libre Nous nous dirigerons cet après-midi vers Bazas (environ 75 km) . Une étape au château de La Brède ne manquera pas d'intérêt. Edifié au début du XIVe siècle, remanié à partir de la Renaissance, il a conservé son caractère de forteresse. C'est dans ce château que naquit Charles Louis de Secondat, baron de La Brède et de Montesquieu, plus connu sous le nom de Montesquieu. Très attaché au château familial de La Brède, havre de paix propice à la réflexion et à l'écriture, il y séjourne régulièrement. La visite nous conduira sur les traces de l'écrivain. Dîner et nuit dans les environs de Bazas.


Jour 2 : Cathédrale de Bazas, Saint-Macaire, château de Cazeneuve

(Environ 215 km) C'est à Bazas que débutera la journée. Nous prendrons le temps de découvrir les maisons datant des XVIe et XVIIe siècles et la place de la cathédrale Saint-Jean, édifice construit à la fin du XIIIe siècle et dont le portail central figure le Jugement dernier et l'histoire de saint Jean-Baptiste. Nous poursuivrons notre route en direction de la cité médiévale de Saint-Macaire qui prospéra au XIVe siècle grâce au commerce du vin. Déjeuner libre. Cet après-midi nous découvrirons le château de Cazeneuve, une ancienne forteresse médiévale classée monument historique. Le château, toujours habité, fut la demeure du roi de France Henri IV et de la Reine Margot. Les plus grands vins Bordelais sont entreposés dans les caves médiévales du château. La visite sera suivie d'une dégustation de vin. Dîner et nuit à l'hôtel.





Jour 3 : Abbaye de Blasimon, la Réole, château de Malromé

(Environ 115 km) Édifiée entre le IXe et le XIVe siècle, l'abbaye de Blasimon aurait vraisemblablement été fondée en 721 bien qu'aucun document ne puisse confirmer cette date. Autrefois véritable forteresse aux fossés creusés par les moines tout autour, l'abbaye est aujourd'hui partiellement en ruine et seule l'église et une tour témoignent de cet ancien bâtiment. Sa façade romane datant du XIIe siècle se présente sur deux étages et affiche une sculpture des plus remarquables. Nous nous dirigerons ensuite vers La Réole, labellisée Ville d'art et d'histoire. Nous prendrons le temps de nous promener le long des remparts pour observer le château des Quat'Sos construit en 1224 par Louis VIII de France, ou encore le prieuré des bénédictins datant du XVIIIe siècle. Nous apprécierons également l'architecture des vieilles maisons présentes dans le centre-ville (visites extérieures). Déjeuner libre. Cet après-midi nous nous rendrons au château de Malromé, demeure familiale du peintre Henri de Toulouse-Lautrec qui y a séjourné pendant près d'un quart de siècle. Artiste complet, Toulouse-Lautrec est reconnu pour ses peintures postimpressionnistes mais aussi pour son mode de vie bohême au cœur de Montmartre. Édifié il y a cinq cents ans, le château dans lequel il finira sa vie, regorge d'histoire, d'art et de gastronomie. Rénovées en 2018, nous allons découvrir les appartements meublés privés de la famille, des œuvres originales du peintre ainsi que les caves. Une visite aux multiples visages qui nous entraînera des intérieurs aristocratiques du XIXe siècle, aux huit variétés de cépages qui composent les vignes. Une dégustation de vin aura lieu en fin de visite. Enfin, nous aurons la chance de rencontrer l'apicultrice qui s'occupe des ruches du château. Elle nous présentera son travail avec les abeilles ainsi que les différents processus de la création du miel. Une rencontre fascinante au cœur du domaine. Une dégustation de miel aura lieu en fin de visite. Dîner et nuit à l'hôtel.




Jour 4 : Château de Villandraut, abbaye de la Sauve-Majeure, train Bordeaux / Paris

(Environ 90 km) Le château de Villandraut fut édifié par le pape Clément V au XIVe siècle. Le château fut construit en seulement sept ans ce qui représente une véritable prouesse pour l'époque. Ayant appartenu à la famille de Goth pendant une dizaine d'années, le château fut racheté au XVIe siècle par le seigneur de Lalanne puis par le marquis de Pons en 1739. Celui-ci le laissa tomber à l'abandon, qui perdura jusqu'en 1886 lorsque le site fut classé monument historique. Déjeuner libre. Nous poursuivrons notre visite à l'abbaye de la Sauve-Majeure, ancien monastère fondé en 1079 par saint Gérard. Dans son enceinte se trouve un musée lapidaire exposant notamment une collection de pierres sculptées ainsi que des expositions photographiques. De style roman saintongeais, l'abbatiale conserve de très beaux chapiteaux. Transfert à la gare TGV de Bordeaux, pour prendre le train retour vers Paris.


> Demander des conseils ou un devis


> Voir les offres sur la France